Zones d explosion de methane

Le workaholism est une grande dépendance psychologique. Il s'avère que vous devez constamment atteindre vos objectifs, qui consistent à éviter votre famille, vos amis, votre repos et votre sommeil. Bien entendu, le travail est l'aspect même de la vie de tout être humain. C'est pourquoi le bourreau de travail est la seule dépendance qui ne soit pas gênante. Seulement quand les reconnaître les uns à côté des autres?

Le workaholism est caractérisé par un besoin énorme de travail quotidien. Les malades traitent chaque instant comme un temps perdu. Ensuite, il y a l'inconfort et la mauvaise humeur. Ils restent souvent dans leurs bureaux après les heures normales et passent les jours et les jours fériés. C’est la raison pour laquelle ils négligent la famille. Les amis ne bénéficient pas non plus d’animations et ne portent pas leurs propres faiblesses et leur propre implication. Très souvent, il s'accompagne de maux de tête constants, de nausées, de fatigue et de faits accompagnés de sommeil.

Afin de faciliter le traitement, il convient de trouver à redire à ce fait. Les toxicomanes sont généralement des perfectionnistes typiques. Les ambitions sont nombreuses et ils doivent tout faire à la perfection, très bien, sans aucune lacune. Beaucoup de femmes ont également l’opinion que le bourreau de travail peut être associé à un sentiment d’estime de soi. Les toxicomanes ont souvent été en mesure d'utiliser des problèmes matériels dans l'histoire et ils veulent simplement utiliser leurs livres à bon escient pour augmenter leurs revenus.

Le workaholism, comme toute dépendance psychologique, prévoit des effets négatifs bien connus. L'un d'entre eux est, paradoxalement, la diminution de l'efficacité et de la productivité. Les bourreaux de travail sont surchargés par l’exercice constant des tâches et ne réalisent pas qu’ils perdent beaucoup de temps, par exemple en réfléchissant à la pratique et à chaque tâche. Le pire effet secondaire est de perdre les soins de votre appartement, les toxicomanes doivent donc obligatoirement se tourner vers la psychothérapie appropriée.