Registre du chiffre d affaires des marchandises en detail

Nous gérons un magasin dans lequel le chiffre d'affaires est enregistré à l'aide de la caisse enregistreuse. Très souvent, les clients veulent donner pour les biens achetés dans une devise étrangère, généralement en euros. La caisse enregistreuse de la caisse enregistreuse est-elle dans une autre devise?

En contact avec l'art. 111 par. 3a point 1 de la loi sur la TVA, la tenue des registres à l'aide de caisses enregistreuses, les contribuables TVA sont obligés d'agir sur l'impression d'un reçu fiscal ou d'une facture provenant d'une vente, tout en gérant le document imprimé pour le client.

Au § 10 par. 1 point 14 du règlement concernant les conditions techniques, comme au § 8 par. 1 point 14 de l'ordonnance sur les caisses enregistreuses, qui contient des données devant figurer dans le compte fiscal, il faut nécessairement désigner la monnaie dans laquelle la vente est enregistrée, au moins pour le montant total des ventes brutes.

Les principaux critères et conditions techniques auxquels doivent répondre les caisses enregistreuses sont consignés au point 2 du règlement relatif aux conditions techniques.

C’est pourquoi, dans le principe du § 14 par. 1 de ce programme décisif pour la vente dans le commerce devrait être, entre autres, fonction: permettre au contribuable de changer le nom de la devise dans laquelle la vente est enregistrée, ou son abréviation, ainsi que de programmer le changement donné à l'avance en entrant le moment et l'heure du changement; enregistrer la date et l'heure du début de la tenue des registres des ventes dans la devise future dans la mémoire fiscale, ainsi que pour convertir la somme du montant des ventes brutes en devise étrangère, le résultat de la conversion en fonction du taux de change et le paiement doivent être activés sur le reçu fiscal avec le logo fiscal ; la conversion doit avoir une sensibilité d'au moins six décimales et l'effet de conversion doit être arrondi à deux décimales.

Et pour désigner l'abréviation des noms de devise étrangère, reportez-vous aux désignations utilisées par la Banque polonaise de Pologne.

Par conséquent, si le contribuable a pour objectif de vendre des matériaux à des consommateurs qui acquittent des frais en devises, il doit en principe disposer d’une caisse enregistreuse fiscale, stockée avec une valeur permettant de convertir le taux de change.

La situation décrite dans la question permet de déduire que le prix des biens achetés doit être traité en euros, dans la période où la valeur des contrats sera reflétée en zlotys. Les réglementations en matière de TVA ne règlent pas la question du taux de change auquel nous devons répondre pour convertir le montant en zlotys en euros.