Mission militaire au mali

Ils se sont retrouvés au milieu de nulle part. En même temps, tout se passait dans l'occupation et se passait pour nous une importante inconnue. La compagnie des frères qui ont suivi notre mission conjointe a lentement commencé à se former à partir d'un grand amok. Tout a lentement commencé à revenir à la règle, même si ce n'était pas une situation confortable. Sa tâche était de trouver le "dépoussiéreur à cartouches". Beaucoup d'entre vous sont probablement surpris de ce qu'il donne également en pointant du doigt. J'explique déjà. Le collecteur de poussière à cartouche est conçu pour nettoyer l'air contenant de la poussière sèche. Chacun a un filtre spécial qui est utilisé pour ventiler les silos et les conteneurs. Ils peuvent être destinés à un usage interne et externe. Il est généralement transmis dans les halls de production, où des produits tels que & nbsp; par exemple le bois, les produits chimiques, & nbsp; tous les matériaux en vrac, & nbsp; la poussière de métal ou & nbsp; & nbsp; & nbsp;

Sans trop réfléchir, nous partîmes dans l'obscurité, tâtonnant dans l'obscurité, brisant l'immensité de l'abîme dans lequel notre propre corps se rattrapait. L'esprit était absent, mais suffisamment efficace pour se rappeler le but - le dépoussiéreur à cassette devait trouver son chemin entre les mains des Polonais. Il est difficile de dire combien de temps notre combat a duré - avec la perte de confiance dans le succès de notre travail, nous avons perdu notre sens du temps. Cela a juste influencé votre enfant, car il a éliminé la fatigue, qui n'était pas un allié lors de ce modèle d'expédition. Bien que les lignes directrices que nous avons reçues au début aient été extrêmement réussies, elles ne traitaient pas de ce que nous avons vu après avoir atteint le poste. Il est difficile de dire si nous avons raison de franchir les prochaines étapes. Il nous manquait le point de référence pour savoir si nos actions étaient justes. Nous pourrions tout aussi bien être loin de notre objectif. & Nbsp; L'entraînement que nous avons suivi nous a toutefois permis de rester plus calmes. Malheureusement, il y avait une position de doute et des moments d'hésitation - nous serions condamnés à mort. En plus de la nécessité pour nous de faire le travail, ils avaient un instinct de survie dans leur tête qui nous libérait des pensées sombres. Après de nombreuses traînées fatigantes de zones sombres, vous avez montré votre problème sous un jour vif qu'il était malheureusement possible d'identifier ce qu'il était vraiment. Après l'avoir approché à une distance plus petite, il nous est apparu qu'il s'agissait donc d'un dépoussiéreur à cassette - l'objectif de notre combat a été atteint.