Banque de semences comment devenir donneur

La banque de sperme (sperme est la signification dans laquelle le sperme de donneurs est recueilli. Ils doivent répondre à des critères spécifiques. Un bon nombre de spermatozoïdes (minimum 40 millions par mm devraient être trouvés dans leur sperme à mobilité assez élevée. Le donneur doit être en excellente condition physique, avoir moins de 35 ans et ne pas avoir de maladie génétique.

http://fr.healthymode.eu/vivese-senso-duo-shampoo-shampoing-contre-la-perte-de-cheveux/Vivese Senso Duo Shampoo. Shampoing contre la perte de cheveux

En outre, son développement, la couleur de son corps, la couleur de ses yeux et de ses cheveux et, ce qui est bien, son éducation (moyennes minimales sont évalués. Selon le droit de l'UE, le sperme est donné gratuitement. Seule la récompense pour les coûts engagés est sélectionnée, par exemple un accès (700 PLN max..Le premier test de qualification du donneur est une interview spéciale au cours de laquelle on lui pose un certain nombre de questions sur son sex-apartment, ses défauts passés et sa forme familiale. Plus tard, son sang est finalement contrôlé ou, s'il n'est pas porteur de maladies infectieuses (par exemple, le VIH, il reçoit du sperme et un écouvillon de l'urètre. Si toutes les conditions sont remplies, le sperme donné atteint la banque de sperme pendant six mois. Une fois ce délai écoulé, de nouvelles expériences sont obtenues et le sperme est orienté vers des procédures spécifiques sur leur contenu. Le donneur doit signer un contrat avec la banque - la clinique doit accorder une attention particulière au bon stockage du sperme. En Pologne, la pratique du don de sperme n’est pas encore très répandue et le matériel est complètement détruit.Pour tirer de la banque, probablement, tout le monde. Mais en vertu de la loi polonaise, les femmes seules ne peuvent pas prendre des services de banque de sperme (l’enfant doit avoir un père et une mère forts. Le plus souvent, les clients de ces cliniques sont des couples et des hommes stériles porteurs de maladies génétiques qu’ils ne souhaitent pas transporter avec leurs fils.